fbpx
Skip links

MÊME PAS FROIDE ! LES BRITANNIQUES SE JETTENT À L’EAU

Investigation

Société   //   Royaume-Uni

Cette année, c’est la ruée vers les rivières, lacs, barrages et autres plans d’eau au Royaume-Uni ! Qu’ on se le dise : la natation dite « sauvage » ou « en eau libre » a de beaux jours devant elle, y compris en période de pandémie. Les événements afférents se multiplient, leur couverture médiatique va bon train et les ventes de livres témoignage ou autres contenus spécialisés dépassent toutes les espérances de leurs éditeurs. Phénomène de mode ou expression d’un besoin plus profond ? Voici quelques éléments de réponse. 

La Swim England (institution anglaise pour la promotion de la natation) affirme que plus de quatre millions de personnes en Angleterre ont nagé dans les lacs, les fleuves et les mers cette année, un record ! Et ce ne sont là que les chiffres officiels. Nombre de sites pittoresques dans tout le pays ont été pris d’assaut par des bancs de nageurs, forçant le maga- zine Outdoor Swimmer et l’organisation Outdoor Swimming Society à retirer de leur site internet la carte des meilleurs endroits où nager en extérieur. Les ventes de livres comme Le sel sur ma peau de Sarah Norquoy ou de guides sur la natation en eau libre tels ceux de Daniel Start ont explosé et la demande en combinaisons thermiques a dépassé l’offre. La plateforme findarace.com, spécialisée dans le référencement d’évènements sportifs en tous genres, lâche sans retenue que « nous avons peté un plomb » lorsqu’elle évoque l’essor de cette pratique. Leur base de données recensait en 2019 dix fois plus d’événements qu’en 2018… 

[…]

Article complet au format papier dans Mayonèz Mag No.2. Retrouvez tous les aperçus d’articles de Mayonèz Mag dans la section Archives.

Texte : 
Diane Bell

Illustration: 
Slow swimming

Partagez cet article :

UN PAS DE CÔTÉ DANS LES MÉTROPOLES DU MONDE

Abonnement

Mayonèz Mag est un magazine au format papier. Vous pouvez vous abonner dès maintenant et le recevoir chez vous.

Je m'abonne !