Skip links

L’OISEAU QUI NOUS LIE

Photo Reportage

Culture   //   Jordanie

Les campements temporaires se mettent en place dans le désert du Sud-est jordanien. Tous les ans à l’automne, près de 400 Bédouins s’y réunissent à tour de rôle pour tenter de capturer un symbole : le faucon. Cet oiseau de proie, dont les rares spécimens capturés seront vendus à de riches clients du Golfe, est le ciment social des trois à quatre générations d’hommes issus des tribus locales qui se côtoient ici tous les ans durant plusieurs semaines

La pratique ancestrale de la capture des faucons se perpétue bel et bien parce qu’elle est la pièce indispensable d’un puzzle de relations sociales qui se sont inévitablement fragmentées au cours de l’année. Alors que les faucons sont généralement considérés comme un symbole de pouvoir et de richesse en Arabie Saoudite, au Qatar ou dans les Émirats arabes unis, ils sont surtout prétexte à réunion et partage pour les Bédouins. Certains restent toute la saison dans le désert, d’autres quelques jours ou semaines seulement afin de remplir d’autres responsabilités personnelles ou professionnelles. Leur campement sert de lieu de rassemblement et transmission de leur passion pour ces oiseaux, qui ne se limite pas aux faucons. Pour les Bédouins, les oiseaux sont une source d’inspiration pour le dessin, la poésie et les histoires qu’ils se racontent au coin du feu. Quand ils ne chassent pas, ils se consacrent à la découverte de nouvelles espèces, parlent des prix extraordinaires que certains spécimens ont atteints, comparent l’abondance des faucons en Mongolie ou au Kazakhstan à leur rareté en Jordanie. Ah ! tout le monde se souvient de ce puissant faucon pèlerin capturé il y a deux ans, un animal unique, sacré diront certains ! Qui voyage désormais en jet privé avec son heureux acquéreur ne et déploie plus ses ailes que pour le show. Ainsi se perpétuent savoirs, histoires et légendes.

[…]

Article complet au format papier dans Mayonèz Mag No.2. Retrouvez tous les aperçus d’articles de Mayonèz Mag dans la section Archives.

Photo Reportage : 
Jérôme Poulalier

Mention Spéciale: 
Projet dirigé par C. Marakewicz avec le financement du Arts & Humanities Research Council.

Partagez cet article :

UN PAS DE CÔTÉ DANS LES MÉTROPOLES DU MONDE

Abonnement

Mayonèz Mag est un magazine au format papier. Vous pouvez vous abonner dès maintenant et le recevoir chez vous.

Je m'abonne !
"; Mayonèz Mag