Skip links

Dans la ville, dans le jardin dans la ville, dans le jardin…

Société

Singapour   //   Photoreportage

Ancien « dragon économique » des années 80 devenu modèle de développement pour le monde entier, Singapour est la deuxième cité-État la plus densément peuplée de la planète et sa capitale, sur l’île principale de Pulau Ujong, est officiellement la ville abritant le plus grand nombre d’arbres au monde. Ici, gratte-ciels et végétation équatoriale cohabitent, se croisent et se mélangent pour finalement accoucher d’un paysage urbain biophile, emblème d’une société à la recherche du meilleur cadre de vie possible.

Musée d’histoire naturelle Lee Kong Chian

La façade du musée d’histoire naturelle Lee Kong Chian, conçue pour ressembler à un rocher couvert de mousse, met en valeur la biodiversité d’Asie du Sud-Est. Sa façade verte abrite plus de 60 types de plantes indigènes et ses jardinières simulent le relief et l’organisation naturelle d’un terrain forestier local permettant ainsi à la faune avoisinante d’y trouver refuge. L’écran thermique végétal ainsi constitué permet de réduire considérablement la chaleur absorbée par le bâtiment tandis que les visiteurs s’y pressent pour observer la vie.

École d’art, de design et des médias de l’Université de technologie de Nanyang

Le toit de l’école est constitué d’arcs en béton armé recouverts de gazon qui s’emboitent les uns dans les autres et s’inclinent jusqu’à près de 45 degrés couvrant ainsi une variation de hauteur de trois étages. Moins biophile que les exemples précédents, le bâtiment n’en reste pas moins une prouesse architecturale où la végétation, une fois encore, est à l’honneur.

Oasia

Design biophile par excellence, la tour Oasia est enveloppée d’une résille sur laquelle s’épanouit tout un écosystème — de plantes grimpantes notamment. Le rouge vif et le vert détonnent dans cet environnement de gratte-ciels aux teintes plus traditionnelles. Depuis plusieurs décennies déjà, les murs végétaux sont synonymes de sérieux environnemental à Singapour. Oasia se démarque cependant par son ampleur et son ambition : faire de la tour un habitat pour l’homme et pour la faune locale (papillons, oiseaux).

[…]

Article complet au format papier dans Mayonèz Mag Nº4. Retrouvez tous les aperçus d’articles de Mayonèz Mag dans la section Archives.

Illustration: 
Leslie Heng

Partagez cet article :

UN PAS DE CÔTÉ DANS LES MÉTROPOLES DU MONDE

Abonnement

Mayonèz Mag est un magazine au format papier. Vous pouvez vous abonner dès maintenant et le recevoir chez vous.

Je m'abonne !
"; Mayonèz Mag