Skip links

CODE DE L’HUMILITÉ CONTRE INSTAGRAM

Société

Scandinavie   //   Chronique

Il existe dans les pays scandinaves un code de conduite fictif que nul citoyen ne saurait ignorer : Janteloven (la loi de Jante), qui porte haut le principe d’égalité entre Suédois, Norvégiens et Danois. Ne pas faire mieux que son prochain, ne pas paraître meilleur que lui ni n’envisager de l’être. Gare aux frondeurs que leur culpabilité ramènerait vite dans la zone du confort collectif, en terre du nous-sommes-tous-les-mêmes. À l’ère des réseaux sociaux et de l’égocentrisme exacerbé, les pays scandinaves ont pourtant leurs blogueurs, nouvelles idoles du consommateur connecté et autres influenceurs (au nombril protubérant ?). Approches d’un paradoxe nordique contemporain.

Le Nord de l’Europe serait un exemple d’égalité et de vie en société. Voilà une idée qui a la dent dure dans les autres pays du continent, d’aucuns diront du monde et les statistiques abondent en ce sens. En effet, au classement périodique et mondial du bon et du bien vivre ensemble, Norvège, Suède et Danemark sont, sinon tous les trois sur le podium, du moins dans le palmarès des pays où l’égalité des genres est la mieux respectée, le système social encensé pour son accessibilité et son efficacité et où l’insécurité demeure sporadique. La clef de ce succès ? Outre la richesse des pays en question et leur héritage historique exempt des lourdes conséquences qu’ont eu les deux guerres mondiales du XXe siècle sur le reste de l’Europe… eh bien oui ! l’état d’esprit consistant à penser « qu’être Monsieur tout le monde, c’est bien ! » renforce la cohésion sociale scandinave.

Un dessein apparemment incompatible avec la célébrité dont jouissent, comme partout ailleurs, acteurs, chanteurs et membres de familles royales par exemple et pourtant, ici, il suffit de l’observer pour le croire : « ces gens-là vivent comme tout le monde » et le quidam les croisera régulièrement dans les transports en commun ou chez l’épicier sans que le peuple s’en émeuve pour autant. Alors, d’où vient ce sens aigu et particulier de l’égalité en Scandinavie ? De l’ADN géo-exclusif ? Bien sûr que non et autant faire d’une pierre deux coups : l’altruisme n’a rien à voir là-dedans non plus.

La pratique systématique de l’« égalisation » des citoyens en Scandinavie est vieille de plusieurs siècles pourtant, en 1933, la loi de Jante est pour la première fois désignée ainsi et « articulée » pour les lecteurs du romancier dano-norvégien Aksel Sandemose. Un fugitif recoupe ses traces est le titre de son livre devenu doctrine du vivre ensemble scandinave. Jante y est une ville danoise fictive où les habitants doivent obéir à dix règles simples pour maintenir la paix et l’ordre en communauté.

[…]

Article complet au format papier dans Mayonèz Mag No.3. Retrouvez tous les aperçus d’articles de Mayonèz Mag dans la section Archives.

Texte : 
Roselyne Min

Illustration : 
Anders Husa, Paulo Picamilho

Partagez cet article :

UN PAS DE CÔTÉ DANS LES MÉTROPOLES DU MONDE

Abonnement

Mayonèz Mag est un magazine au format papier. Vous pouvez vous abonner dès maintenant et le recevoir chez vous.

Je m'abonne !
"; Mayonèz Mag